Le Roi noir de Versailles (t.2 et 3)

Publié le par Lezen

Le Roi noir de Versailles (t.2 et 3)

GENRE : Roman historique

    AUTEUR Jean-Michel Riou

    NOMBRE DE PAGES : 1067

    PREMIÈRES PHRASES : "Avant l'aube du vendredi 3 juillet 1693, Judicaël Goulwen, un ancien laboureur du Benac'h, sortit comme n'importe quel manœuvre de L'Auberge de l'Ours, située à cent toises du château de Louis XIV. Il arrivait de la veille. C'était son premier jour de travail."

    RÉSUMÉ

    L'entreprise Pontgallet regroupe des maçons, construisant au château de Versailles. Elle marche bien jusqu'au jour où le père et le fils qui la dirigent sont tués par le mystérieux Roi Noir. Marguerite, la veuve, reprend les choses en main aidée du Faillon. Amandine, sa petite fille est une grande amie de Petit Jean, le fils du Faillon. 

    AVIS

      Ce roman m'a tout simplement enthousiasmée. J'ai adoré suivre le destin de cette famille, passionnée par leurs aventures, vibrant au coeur des événements. L'auteur met en scène les maçons, mais il évoque aussi régulièrement le Roi, le Notre, le Veau: les architectes de Versailles. De cette manière, on peut voir les conséquences des décisions royales sur les plus démunis. Par exemple, lorsque Louis XIV décide de construire un Canal pour dévier la Seine, cela implique aussi des milliers de morts chez les pauvres. Nous voyons aussi l'inconstance des désirs du souverain, à travers la gloire puis la déchéance de la favorite Madame de Montespan. J'ai donc beaucoup apprécié cette idée de mettre en relation les décisions royales et le peuple. 

      Ensuite, j'ai trouvé l'histoire complètement ancrée dans l'Histoire. On y croit, c'est comme si nous vivions dans cette ville en pleine construction. Toutes les descriptions nous mettent dans l'ambiance. Il est intéressant de voir le château d'un autre côté : on a l'habitude de suivre les récits de princes, rois, nobles, mais ce côté de la vie à Versailles est beaucoup moins montré. L'auteur ne prétend pas nous montrer un cliché, de braves gens naïfs, toujours contents d'aller travailler et sans éducation. Les personnages sont bien vivants, réalistes, intelligents, avec leurs failles et leurs qualités. On ne tombe pas non plus dans le dramatique: bien que parfois triste, l'histoire n'enchaîne pas les drames. 

      Ensuite, le style est agréable, recherché tout en restant fluide. Les pages se tournent facilement, même si on apprécie le langage et le vocabulaire utilisés. 

      Du côté des personnages: Marguerite Pontgallet, la veuve, évolue pendant le roman. Elle est courageuse, intelligente et belle, donc a tout pour elle au début du roman. Elle en a d'ailleurs bien besoin pour surmonter le deuil de son époux et de son fils. Mais elle vieillit au fur et à mesure de l'oeuvre, ce qui permet de nous rendre compte de la conséquence du temps sur les personnes âgées. En effet, elle dure 10 ans entre le deuxième et le troisième tome. Le Faillon est peut être le personnage le plus simpliste. Il est honnête, franc, attaché à sa famille. Son fils Petit Jean, en revanche, grandit: de petit enfant faible il devient un homme, apprend à être adulte en s'émancipant et quittant sa maison alors que rien n'y est favorable. Il est amoureux, tout le temps, d'Amandine; cet attachement est mignon, car total et fidèle. Elle paraît insupportable au début, petit peste sûre d'elle: elle est consciente de son charme, même enfant. Mais la maturité et la traversée d'épreuves lui permettent de devenir plus attentionnée et plus ouverte. J'ai trouvé dommage qu'on ne s'attarde pas plus sur Melissande, la mère de Jean. Enfin, le Roi Noir, personnage sombre mais avec des faiblesses, a le mérite de ne pas être manichéen. On apprend d'où viennent sa méchanceté, sa cruauté, sa violence. À travers ses actes, il cherche à tuer son père qu'il déteste. Sa paternité le rend plus complexe, car on ne peut plus le haïr complètement. Il se rachète au fur et à mesure de l'œuvre auprès des personnages principaux.

      Je conseille donc cette oeuvre à quiconque aura le courage de s'atteler à cette longue lecture. Je n'ai lu que les deux derniers tomes de la trilogie, mais on peut comprendre facilement car l'auteur revient sur les événements précédents.

      NOTE: 3/3

      Commenter cet article

      IsisForEver 12/04/2017 18:11

      Une description qui donne envie de Voyager ! Merci. Reste à lire le premier !!

      Lezen 12/04/2017 18:29

      C'est un plaisir ! Oui, voyager dans le temps aussi :)
      Oui ça serait bien !!